top of page

3 QUESTIONS DE PLUS À NOS DÉTECTIVES (2)

Dernière mise à jour : 6 janv. 2023


3 questions aux Détectives Código 4

Bonjour, aujourd'hui je vous propose un peu plus d'informations sur notre façon de travailler ici chez Código 4, une agence d'investigation privée hispano-française à Madrid. La semaine dernière, nous avons parlé de qui peut nous engager, quand le faire et nous avons expliqué en quoi consiste une "enquête privée". Cette semaine, nous parlons de suivi, d'outils de détective et de travail d'équipe d'enquête.



#4 COMBIEN DE TEMPS DURE UNE SURVEILLANCE / FILATURE?


3 jours minimum pour être valable devant un Tribunal si le but est celui-ci. Par exemple, dans le cas d'un arrêt d'une fraude à l'arrêt de travail pouvant entraîner un licenciement disciplinaire puis un recours judiciaire par le travailleur. Si l'objectif est autre, et que la complexité du dossier le permet, il peut s'agir de moins de jours.


Ils ne doit pas nécessairement s'agir de 3 jours consécutifs, bien au contraire. Selon les cas, il faudra démontrer le caractère habituel de telle ou telle situation. Par exemple, dans le cas où nous devons prouver la vie commune d'un couple en matière familiale. Donc ça peut être 3 jours d'affilée ou 1 jour par semaine pendant 1 mois ou 6 jours sur 6 mois…


Quand on parle de journées, il faut aussi nuancer selon les cas : il peut s'agir de demi-journées ou de journées entières de surveillance, de jour ou de nuit, en semaine ou en week-end. Cela dépendra du mode de vie de la Cible, qu'il faudra d'abord connaître, et aussi de ce que l'on recherche.


N'oubliez pas que le travail d'un Détective ne doit pas être uniquement, ni même principalement, une surveillance ou une filature : aujourd'hui, de plus en plus de cas sont résolus grâce à des enquêtes sur des sources ouvertes, en particulier sur Internet (OSINT). En fait, une filature réussi n'est parfois que la cerise sur le gâteau !



#5 QUELS SONT LES OUTILS DU DÉTECTIVE PRIVÉ?


Divers types de caméras, cachées ou non. Micros et enregistreurs audio. Ordinateur et mobile. Programmes et applications. Déguisements. Des véhicules, généralement des voitures et des motos... En réalité il y a peu de choses puisque ce qui compte vraiment pour le succès d'une enquête c'est de savoir ce que l'on recherche et dans quel contexte ou situation on peut le découvrir. Ensuite, nous adaptons les moyens.


Plus que la technologie, ce qui fait la différence, ce sont : la stratégie définie avant l'enquête en collaboration avec notre Client, l'expérience et la ruse du Détective, son réseau de contacts et sa parfaite maîtrise du cadre légal de ses actions.


Et bien sûr, tout n'est pas légal quand il s'agit d'outils d'enquête privée. Nous vous informerons de ce que nous pouvons faire et de ce que nous ne pouvons pas faire. Par exemple, une autorisation judiciaire est nécessaire pour procéder à une surveillance à l'aide d'une balise GPS à défaut du consentement de la personne faisant l'objet de l'enquête.


Et enfin, et au cas où il y aurait le moindre doute : non, les détectives privés ne sont pas armés en Espagne !



#6 LE DÉTECTIVE PRIVÉ, UN PERSONNAGE SOLITAIRE?


Absolument pas, à part dans les films et les romans noirs. Bien que la plupart des Détectives Privés soient des professionnels indépendants, nous travaillons en fait en équipe.


Premièrement, un Détective travaille généralement en étroite collaboration avec un Avocat qui lui confie des enquêtes pour le compte de ses propres clients afin d'accélérer ses procédures et de fournir des preuves solides au Tribunal.

Un autre cas très fréquent est de travailler avec une mutuelle ou un assureur et de vérifier par soi-même la véracité d'une cause d'arrêt de travail, d'un accident ou d'un sinistre. Ainsi, nous avons des spécialisations dans un domaine plus que dans un autre.


Ensuite, une enquête nécessite généralement la contribution de divers professionnels experts dans leurs domaines, car les situations sur lesquelles nous devons enquêter et donc les moyens que nous mettons en œuvre sont très variés. Par exemple, nous collaborons avec des avocats, des experts en cybersécurité, en informatique, en ADN, en graphologie, avec des généalogistes, avec des traducteurs, avec des pilotes de drones... C'est pourquoi nous collaborons avec la "Agencia Española de Peritos Judiciales" (experts auprès des Tribunaux).


D'autre part, nous collaborons avec la Guardia Civil (Gendarmerie Nationale) et la Police Nationale qui contrôle notre activité et avec qui nous échangeons des informations. Aussi, nous avons notre propre réseau de contacts qui peuvent nous aider à débloquer une situation de temps en temps, et souvent de manière informelle.


Enfin et surtout, une enquête implique souvent plusieurs Détectives même si la plupart d'entre nous sont des professionnels indépendants. Souvent, nous avons un directeur d'enquête qui coordonne le travail de plusieurs détectives sur le terrain en temps réel :


- Chaque détective a sa spécialisation : gestion commerciale, filature en voiture, filature en moto, OSINT, enquêtes commerciales ou familiales ou professionnelles….


- Le nombre de détectives dépend de la logistique : une filature peut commencer à Madrid et se terminer à Barcelone ou Paris, durer 12 heures consécutives, nous pouvons être amenés à prendre des photos depuis un véhicule en mouvement, le site que nous devons surveiller peut avoir plusieurs entrées et sorties, la Cible peut utiliser différents moyens de transport (trottinette électrique plus métro plus taxi par exemple)... Il existe en fait une infinité de situations qui justifient souvent le travail en binôme.


- Nous collaborons avec d'autres Détectives dans le cadre de mise en scène impliquées par la stratégie choisie : dans le cas d'une surveillance en boîte de nuit, lors d'un mariage, dans un hôtel, le suivi se fera de préférence en couple afin de ne pas attirer l'attention.



Il est temps d'aller travailler pour nous donc fin de l'épisode d'aujourd'hui. Jusqu'à la semaine prochaine. Vous pouvez toujours nous contacter en français par mail ou whatsapp: info@codigo4.org / 00 34 695 562 283

Comments


bottom of page